adidas-robert-haillet

Stan Smith le modèle intemporel au 70 millions de paires

Stan Smith où l’histoire de la sneakers la plus vendue au monde. Avec plus de 70 millions de paires écoulées depuis sa création dans les années 1960.

En 1960, elle surfe sur une discipline en plein essor, le tennis. Pour développer une paire de chaussures de tennis en cuir, Adidas fait appel au numéro un de l’époque, Robert Haillet. Il en restera le porte étendard jusqu’en 1971.

Les Stan Smith sont commercialisées à partir de 1964. Elles sont entièrement blanches, à l’exception de touches de vert. Le nom de Robert Haillet, figure sur le côté de la chaussure. Les trois bandes d’Adidas sont remplacées par des trous permettant au pied de respirer et les semelles plus épaisses procurent une meilleure adhérence.

En 1971, Adidas signe un contrat avec le tennisman Stanley Smith qui vient de remporter l’US Open. Stanley Smith sert d’égérie aux chaussures, elles ne prennent le nom Stan Smith qu’en 1978. Un cadre apparaît alors sur la languette avec le portrait du tennisman ainsi que sa signature.

En 1980, elle devient un accessoire à la mode mais aussi l’une des premières paires de sneakers à être portées à la ville. Symbole de la culture contestataire et identitaire, elle devient la coqueluche des breakdancers mais aussi des skinheads. En 1990, les Stan Smith sont de nouveau sur le devant de la scène avec l’émergence de la culture Hip-Hop.

En 2011, Adidas annonce la fin de la fabrication de la mythique sneakers. La Stan Smith sera de nouveau produite en 2014, elle est plus que jamais sur le devant de la scène.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *